sur terre, sur mer - 100 % solidaires

jeudi 25 février 2010

Le week end type des belles et rebelles

Comme vous le savez tous, l'équipage régate des Belles et Rebelles naviguent toutes les 2 à 3 semaines sur le championnat d'hiver de la SRR, avec pour grands objectifs le Spi Ouest,
la Semaine Internationale de la Voile de la Rochelle avec son tour de Ré et le National Grand Surprise.

Je vous propose aujourd'hui une incursion dans nos coulisses pour répondre à la question que tout le monde se pose : comment se passe un week end (de rêve) avec les Belles et Rebelles ?


L'envers du décor ou l'intérieur d'un Grand Surprise mis en beauté par ses occupantes


Tout commence le vendredi soir, les plus ferventes belles de nuit se retrouvent dans un rade bien connu de la Rochelle pour mettre au point notre stratégie à toute épreuve. Il est évident, qu'à ce stade, les conditions météo annoncées n'ont plus aucun secret pour elles. Les Belles sont déjà dans le match !


Le samedi matin, c'est du sérieux, rendez-vous 9h30, au programme : inventaire, préparation, réglages du bateau... Ah là, ça rigole moins sur le ponton et voilà que ça mousquetonne, que ça joue de la manille, que ça fait glisser les écoutes, que ça éponge le bateau, que ça ferle le spi... Ne dis-t-on pas qu'une partie de la régate se joue à terre ?
10h30 le bateau est propre, rangé et surtout prêt à partir !... On a déjà bien bossé, aller c'est l'occasion d'un petit thé/gâteaux/briefing...


Briefing, thé, gateau... Ah, parfois il y a du chocolat aussi...

Il est 10h30 - 11h, aller feu, on sait qu'on a jusqu'à 13h45 pour reprendre nos marques, faire des speed test avec nos confrères, enchainer les manœuvres, performer nos départs... ça bosse dur à bord !
A 13h55, signal d'avertissement de la manche d'entrainement. Là on est dans les conditions du réel, les derniers sourires ont fait place aux regards carnassiers. Hé oui, on joue sur tout les tableaux, même l'intimidation psychologique.
13h59, on est en approche de la ligne de départ, ça choque, ça borde, ça loffe, ça abat, 2 longueurs, 1 longueur....
14h00, top on est parti...
Et on ne passera la dernière ligne d'arrivée que 2h30 - 3h plus tard, à l'issue de la manche d'entrainement et de la première vrai manche du week end...


De retour au port, on remet notre monture blanche et rose dans son écurie et on le prépare pour la nuit : libération de son carcans d'écoutes, nettoyage des fonds, rangement du génois... La batterie est coupée, le tau attaché, il est temps pour les Belles d'aller se préparer pour la suite...
Ah mais la skipette n'en a pas fini avec elles... encore un petit effort, une petite heure sur un point théorique, ça fait jamais de mal et ça peut servir...


Cette fois c'est bon, on troque les cirés et les bottes en caoutchouc contre les vêtements seyants et les escarpins de soirée... Je crois même que certaines se maquillent... Bars de la Rochelle, nous voilà...

On notera un courage sans faille, car quelque soit l'avancement de la soirée, les Belles et Rebelles ont toujours des représentantes de qualité pour promouvoir le projet, alors que le dimanche c'est rendez-vous 8h30 !!!


Donc dimanche, 8h30, on se retrouve au ponton, ce qui fait un réveil vers.... tôt le matin...
On installe de nouveau les voiles d'avant, les écoutes, on range le bateau... un petit passage d'éponge ça fait jamais de mal, un petit gâteau non plus... Objectif : 9h00 on quitte le ponton, 9h05 on fait un premier envoie de spi...

Le premier départ est prévu à 10h00, pas de temps à perdre. Hophophop, envoie de spi, empannage, affalage, virement de bord, ça chauffe, ça chauffe. On en profite pour observer le plan d'eau, le vent, il vient d'où, il fait quoi....TuuUUUUUuuuuuuuuuut, 1er signal d'avertissement, le top départ est donné dans 5 min, mais nous ça fait déjà une heure qu'on est dans la régate...

On enchaîne entre 3 et 4 manches tactiques (des ronds dans l'eau pour résumer) avant de rentrer au port. La fin approche, notre cher bateau rose est dépouillé de tous ses attributs, Grand Voile, genois, tangon... tout est proprement rangé et mis à sécher à l'intérieur, jusqu'à la prochaine fois.
Les esprits sont fatigués, les mains sont échauffées, les gorges asséchées... il est temps d'aller se restaurer au bar de la SRR. On y retrouve autour d'un bon vin chaud et de crêpes savoureuses nos concurrents, redevenus nos amis.
Et bien sur, on refait la régate !

Tout le monde retourne enfin à la vie civile, avant la prochaine fois...

Ludi




4 commentaires:

elsa a dit…

salut les filles.
revivre des w end coome ca j en reve...
pourquoi suis pas à la rochelle moi??
je crois fort en vour et n oublier pas l exercice est la cle de la reussite!!
alors encore un peu de border choquer et ca devrait passer à l aise!!
le bonnet rose c'est au cas on aurait pas remarqué que vous étiez toutes des belles demoiselles?
courage et pensé à tous ceux et celles qui n aont pas la mer devant leur porte ou à porté de pédalles!!
bisous à toutes.
Elsa

elsa a dit…

salut les filles.
revivre des w end coome ca j en reve...
pourquoi suis pas à la rochelle moi??
je crois fort en vour et n oublier pas l exercice est la cle de la reussite!!
alors encore un peu de border choquer et ca devrait passer à l aise!!
le bonnet rose c'est au cas on aurait pas remarqué que vous étiez toutes des belles demoiselles?
courage et pensé à tous ceux et celles qui n aont pas la mer devant leur porte ou à porté de pédalles!!
bisous à toutes.
Elsa

Anonyme a dit…

Je me régale de lire vos récits de la saison d'hiver ;-)
Bonne continuation à toute l'Equipe et petit clin d oeil à Sté, la barreuse de l'extrème!
Thibaud alias Vasie à Hong Kong

Anonyme a dit…

n and production the exhibition will also explore the company's innovative store design in which Louboutin is always closely involved.Although Christian Louboutin is associated with all varieties of red-soled shoes,Christian Louboutin Sale he believes that the perfect shoe for a woman is the pump. The master shoemaker gave a talk at London's Victoria & Albert Museum, where he said that "A good pump is a silhouette, like

he return and exchange policy.Use a lot of skin moisturizer so that the skin can get soft and get used to the new heel footwear. This would help getting into the heel footwear and would also prevent from scars, blisters of shoe bite. As1/3rd of the ladies would not be willing to wear the same shoes the second time, if the first experience was not that pleasant.In case, one is in the habit of weari

ned to perpetuate [the color depletion theory's] per Christian Louboutin Women's Mary Janesse prohibition which is in conflict with the liberating purposes of the Act," and agreed with the Trademark Trial and Appeal Board that "the color depletion argument is an unreasonable restriction on the acquisition of trademark rights." The Supreme Court adopted this position in Qualitex, holding that the color depletion argument is unpersuasiv

se-law precedent shows that marks consisting of various colors and combinations of colors have been held to be protectable in the fashion industry. True, says the Amerikat, but not a single color on fashion item .The Utilitarian Functionality DefenseAfter examining the validity, the court should have looked at the likelihood of confusion. Despite both parties providing Christian Louboutin Men's Shoesarguments on this point, Jud