sur terre, sur mer - 100 % solidaires

lundi 3 décembre 2007

Aujourd’hui, j’ai jeté mon fer-à-repasser.

Samedi 24 novembre 07

Où il est question de profil :

Yes, nous y sommes, nous nous retrouvons sur nos pontons respectifs, gréons, et démarrons ainsi notre première virée sur le plan d’eau de La Rochelle.

Briefing avant le départ ? Ouep, histoire de nous mettre un peu la pression, un petit cours sur le réglage des voiles. Par Antoine. Chaud-bouillant ce type au réveil ! Armé de 2 redoutables vélédas, il nous scotche sur place avec un cours théorique qui fait régner le silence (et le doute) dans la salle de cours. Calmées. Antoine, c’est la dernière fois que tu nous imposes ça avant le café. Prochaine fois je prends des note. Et je potasse mon vocabulaire avant de venir.

En bref, il va falloir nous concentrer sur l’importance du profil de nos voiles. Se faire l’œil (il est où le creux ????). Et sur la concordance des profils de nos 2 voiles. OK pour la théorie. Filons voir ce que ça donne sur le terrain.

Où il est question de faire connaissance :

Première nav. Let’s go. On va faire connaissance sur le bateau. On tourne toutes sur tous les postes. Du vent. Du bon vent. Mer calme. Voyons donc ces histoires de réglages… Wahooo, que c’est BON d’être là.

Au debrief du soir, le team commence à se dessiner. On affinera demain matin. Pensons quand même à régler nos montres sur l’heure d’hiver pour demain. Ça peut aider. Hmm-hmmm.

Re-debrief au BHV, où la pression ( !) monte vaguement rapport à la régate du lendemain. On est remontées comme des pendules. L’esprit de compétition s’aiguise bien toujours au comptoir : afficher des intentions, faire douter nos futurs adversaires. Et en éliminer quelques-uns au passage si possible.

Refaire un peu le monde, c’est important. Y a du boulot, alors il va nous falloir quelques week-end pour ça. Avec enthousiasme, nous votons à l’unanimité pour le refus d’éventuelles avances d’un sponsor de type Calor… ça démarre vraiment fort ce projet.

Dimanche 25 novembre 07

Où il est question de décentration :

L’entraînement dominical, sous la pluie, nous rafraîchie les idées. Nous permet de nous essayer sur nos futurs postes, sortir le spi, empanner sous spi, et tester tout type de manoeuvre. Une heure de pétole nous permet de déjeuner tranquillement avant le départ de la régate. Nous décidons de nous essayer comme ça : Anna(re)bel - N°1. Delphine - Piano (attention ta tête). Céline et Blandine - Embraques (la petite sous le vent, la grande au vent, à moins qu’on décide de grossir pour la première ou maigrir pour la deuxième). Duo sympa à l’arrière : Véronique à la barre au pré. Carine à la GV. Et on inverse au largue et grand largue.

Et Nolwenn tactique. Remplacée exceptionnellement par le Bel & Rebelle Antoine pour ce coup-ci. Merci à toi Antoine de nous avoir coachées pour cette régate. Et pour l’initiation à la notion de décentration. Très fort. On en apprend des trucs sur ce bateau !

Où il est question de potentiel :

Première régate.

Au taquet sur le départ. Rappel de tous les bateaux. Plantées sur le deuxième départ. A partir de là, nous ne courrons plus pour les meilleures places… Mais en profitons pour naviguer dans les conditions réelles de régate. Intéressant. Nous pouvons nous mesurer aux bateaux qui ont choisi les mêmes options. Partie de bluff avec les vieux briscards du plan d’eau qui n’ont pas manqué de se sentir momentanément offusqués de se retrouver derrière des filles. Hop, une petite leçon de stratégie. Celle qui consiste à gueuler le premier et le plus fort. OK. C’est noté les gars. Et merci pour la leçon (RDV au comptoir quand même).

Sans revenir sur notre score, qui ne saurait compter pour la suite de l’aventure, nous voici 200% rassurées sur notre potentiel de progression.

Vivement la suite. Remercions-nous d’avoir eu la bonne idée de nous lancer ensemble dans ce projet. Je vous dédicace « La Fille du bord de mer » (La Grande Sophie). Prochain article sur le rapport entre la voile et le rock’n’roll si je suis forme. Take Care.

Blandine

5 commentaires:

Florence.. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
14 filles dans le vent... a dit…

Dis-donc, Florence (hein, c'est bien comme ça que tu t'appelles ??), ben pourquoi tu viendrais pas nous rendre une petite visite sur le ponton, un de ces 4 ? Peut-être même que tu es belle ? Et rebelle aussi ???

14 filles dans le vent... a dit…

je connais pas de florence, moi, c'est qui Florence, on la connait ? elle est blonde ou brune ? elle travaille dans le batiment ou dans la grande distribution ? elle est de la rochelle ou de vendée ?

Florence.. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

tres interessant, merci